« Louveciennes-Meersburg : un XVème anniversaire du jumelage très réussi | Accueil | Un entretien….. avec Stéphane Pihier »

12 octobre 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je suis habitante des Clos. Je n'aurai pas souvent l'occasion d'emprunter cette allée. Néanmoins je vous soutiens de tout coeur. C'est un BEAU PROJET d'embellissement de notre commune.

Dommage que vous n'ayaez pas mis la maquette des nouveaux bâtiments de la maison de retraite. On verrait mieux l'impact et les dégâts !!! Dites nous également pourquoi il faut si longtemps pour instruire le permis de construire. CA GRINCE

En écho aux commentaires d‘Olivier, je peux apporter les précisions suivantes :

Dès que nous avons eu connaissance, au début de l’année, du projet d’extension de la Maison de retraite, Racine a pris contact avec la mairie pour lui demander d’être associée à l’étude de ce dossier sensible en matière d'environnement (centre du vieux village, grand espace vert jusque-là visible de l’extérieur et en continuité avec le jardin de la mairie). Cette demande a été rejetée, ce qui ne nous a pas permis de prendre connaissance des différents projets présentés (C’est le 4ème projet qui vient de recueillir un avis favorable de la commission d’urbanisme).

Ce qui a filtré nous permet de penser que la commission d’urbanisme a fait sien notre désir que le parc ne soit pas occulté de l’extérieur, sans obtenir entièrement satisfaction, mais nous devons attendre de voir plans et éventuellement maquettes, pour porter un jugement.

Reste le problème de l’ouverture aux piétons de l’allée latérale. En février, nous avions écrit à l’association propriétaire pour lui indiquer notre position et avions sollicité un rendez-vous. Ladite association n’a pas daigné nous répondre.

Le Maire, relancé, nous a répondu au mois de juillet que : « cette solution avait été évoquée par la commune et une proposition a été soumise aux propriétaires de la maison Saint Joseph, proposition pour laquelle nous n’avons pas reçu d’accord. » Dans cette lettre, la mairie rappelait qu’elle ne pouvait obliger un propriétaire à céder un terrain sauf lors d’une vente.

La cession du terrain à la commune serait certes une bonne solution, mais nous ne demandons qu’une possibilité de passage pour des piétons et dans la journée et non un achat de l’emprise de l’allée.
(Je précise que d’après les informations recueillies, aucun des projets d’extension présentés n’empiétait sur cette allée).

Nous estimons donc qu’avec une ferme volonté d’aboutir, le Maire peut trouver un terrain d’entente satisfaisant avec les promoteurs.

Pierre Issard (Racine)

Merci au président de Racine pour ses informations très précieuses. Sur un sujet aussi important le silence de la mairie étonne ! Je viens de recevoir le luxueux journal de la mairie (Louveciennes échos) avec plein de photos mais peu de contenu et rien sur l'extension de la maison saint-joseph.....

Echos de la séance du Conseil municipal de Louveciennes du 7 décembre 2006
A une question du conseiller municipal d’opposition, Pascal Leprêtre, sur le projet de l’association Racine relative à l’allée Saint-Joseph, le maire André Vanhollebeke a été amené à préciser sa position, position qu’il a d’ailleurs fait connaître au Président de Racine par courrier.
Il ne dispose pas de moyens juridiques pour obtenir ce passage car on n’est pas dans un des trois cas prévus par la réglementation pour intervenir (préemption en cas de vente, alignement, sécurité publique).
L’association Racine croit qu’on peut obtenir ce passage dans le cadre d’une négociation en faisant référence à ce qui s’est passé dans le cas de la vente de la propriété Vernes (remise à la commune du parc qui est devenu celui des trois Grilles). Mais la situation négociée alors par M. Tassin n’est pas comparable…
L’association propriétaire de la Résidence Saint-Joseph a dit au maire son hostilité au projet d’allée dont l’utilisation par les promeneurs gênerait les pensionnaires. Il a déjà été demandé un effort à l’association, lors des discussions sur le permis de construire : le bâtiment envisagé (parallèle à la rue du Général Leclerc) doit être mis en retrait ce qui diminuera la surface actuelle du parc mis à la disposition des pensionnaires.

Un commentaire de l’Association Racine

En décembre 2006, nous avons essayé de débloquer la situation de la manière suivante :
Un entretien avec une des Sœurs qui oeuvrent à St Joseph nous a convaincu que l’extension des bâtiments allait diminuer la taille du jardin et que les responsables de cette Maison étaient inquiets à juste titre, à l’idée que cette surface puisse être encore restreinte.

Nous avons donc pensé qu’une compensation territoriale était souhaitable et qu’elle pourrait être trouvée du coté des terrains communaux situés derrière la Maison Gaudet, rue du général Leclerc, terrains qui sont mitoyens avec la Maison de retraite.

Nous avons suggéré à la mairie que, en contrepartie de l’usage de l’allée par les piétons, la municipalité accorde l’utilisation d’une superficie équivalente pour créer un jardin supplémentaire. (A l’heure actuelle ces terrains sont affectés à des « jardins ouvriers » qui sont loués à des particuliers).

Sachant que la Maison St Joseph veut accueillir davantage de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, nous avons émis l’idée qu’il soit créé sur cet emplacement un jardin thérapeutique, formule qui se développe dans les établissements spécialisés dans le traitement de cette affection ( On peut trouver des informations sur ces jardins en consultant Internet via Google)

Cette suggestion a fait l’objet d’un courrier au Maire et au Directeur général de l’association « Monsieur Vincent » qui pilote le dossier de l’extension. Elle n’a pas eu de succès.

D’un côté, l’association "M. Vincent "semble s’arque bouter sur la défense de son pré carré, sans souci de l’intérêt général.

De l’autre, la municipalité objecte que ces terrains constituent une réserve foncière pour de futurs logements sociaux. Nous regrettons que la mairie n’ait pas étudié le problème plus attentivement car une partie du terrain pourrait rester disponible pour un futur programme social de petite taille, et nous sommes tout à fait convaincus qu’en la matière « small is beautiful »

Mais tout débat de fond est bien difficile avec notre municipalité qui n’a plus l’habitude de débattre et de communiquer sur les dossiers importants.


Pour RACINE, Pierre Issard

Thanks for finally talking about >"L’Allée piétonne Saint-Joseph », un projet séduisant - La Tribune de Louveciennes

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

juin 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook