« Elections municipales 2008 : coup d’envoi | Accueil | Entretien avec …Pierre-François Viard »

18 février 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

1000 habitants de plus, P leprêtre ne mégote pas. Comme il veut les installer dans des hlm, il doit se dire qu'il augmentera ainsi son "fonds" électoral. Plus sérieusement, peut-il chiffrer ce que cela représente comme classes supplméntaires dans les écoles, comme circulation, comme budget social supplémentaires. Au fait il veut les installer où ? Il dit que la ville a des réserves foncières, qu'il les désigne ! A moins qu'il veuille faire racheter par la ville des appartements au parc du chateua, à dauphine ou dans les clos. On ^pourrait également raser quelques maisons individuelles pour les remplacer par des immeubles sociaux.

Réunion de la liste « Ensemble Autrement » - Mardi 19 février 2008 – Salle Renoir

Elle était animée par Pascal Leprêtre et ses principaux co-listiers devant un auditoire très attentif d’une cinquantaine de personnes (y compris des candidats). En guest star : Jacqueline Penez (*).
La réunion a débuté par un bilan de l’équipe municipale sortante, forcément critique venant de Pascal Leprêtre mais à sa manière, très calme et très documentée. Puis a suivi l’énoncé du programme autour de 4 axes (intercommunalité, démocratie locale, solidarité, développement durable) qu’on retrouvera dans son interview.
La présentation fut un peu longue (une heure et demie), très pédagogique.
Les questions de l’auditoire ont porté essentiellement sur l’urbanisme (conséquences de l’annulation du permis de construire du centre multi-accueil et des habitations sur le terrain de tennis Voisins, instabilité du POS, sort du château du Camp). Elle ont permis à Pascal Leprêtre de préciser sa position sur la construction de 250 logements sociaux (en réponse à l’intervenant qui lui disait que cela faisait beaucoup de surfaces à trouver). En effet, la seule préemption/réhabilitation de logements existants ne permettra pas de remplir l’obligation légale de la loi SRU de 20 % de logements sociaux. Il existe des réserves foncières à Louveciennes (dont le recensement devrait être absolument réalisé par la Mairie), on peut d’ores et déjà citer : rue du général Leclerc (ruelle de la Haute Barre), les terrains de tennis de la rue des Voisins (puisqu’une opportunité s’ouvre), la plaine de Villevert où l’on pourrait construire des logements sociaux d’une qualité exemplaire.
On a beaucoup parlé de développement économique d’abord sous le seul angle des recettes fiscales espérées (taxe professionnelle) permettant de financer les mesures du programme notamment les mesures sociales. Pascal Leprêtre et surtout Jacqueline Penez ont reconnu que la question du développement économique ne pouvait être résolue au seul niveau de la commune et que l’échelon approprié est la Région qui a des compétences reconnues en la matière (par la loi et dans la pratique). A cet égard, sur le dossier de la plaine de Villevert, Pascal Leprêtre dit qu’il en parlé avec le Président de la Région (Jean-Paul Huchon, PS) et que celui-ci est très intéressé par un projet de pôle de nouvelles technologies et de développement durable, un pôle d’excellence.

(*) Jacqueline Penez était candidate du PS, du MRC et du PRG aux dernières élections législatives dans notre circonscription, la 4ème circonscription des Yvelines. Elle est actuellement conseillère municipale de Chatou et conseillère régionale d’Ile-de-France et à ce titre membre de la Commission régionale du développement économique et de la recherche.

Ils vont être content les habitants du parc de chateau si on leur installe une barre hlm sur les terrains des voisins. je vois d'ici la tete de ceux qui ont fait un procès au maire !!!!

Bonjour j'ai découvert votre site par le biais de celui de Pascal Leprêtre. Votre initiative est excellente ! bravo.

Cette liste est la seule qui a élaboré un programme sérieux. Quant aux propos de pierre, no comment !

Qu'avons nous pour l'avenir pour Louveciennes ?
Un maire sortant discrédité par sa gestion financière calamiteuse, l'échec des projets (multi accueil, terrains bull...) tant et si bien qu'il est même abandonné par Pierre Lequiller.
Une liste sorte du chapeau associatif rejeté par son père fondateur "possible" qui se revendique soutenu par l'UMP et qui, bien que critiquant le Maire sortant, propose la même politique.
Une liste socialiste mené par un conseiller municipal sortant présent aux conseils municipaux et qui connaît ses dossiers avec un programme cohérent et raisonné.

Je voterai pour la rupture,
Je voterai pour l'ouverture,
Je voterai "Louveciennes Ensemble".

PASCAL LEPRETRE A TOUTES LES QUALITES POUR FAIRE UN BON MAIRE DE LOUVECIENNES. Il est jeune, il a de l’expérience et comme vous dites il est sérieux. Malheureusement il a des amis !!
L’an passé c’était Ségolène Royal et sa democratie particpative, cette année c’est Rocard (qui juge Ségolène incompétente avec raison !!!). Il y a enfin cette photo qui tue Pascal Leprêtre avec Huchon condamné pour corruption. D’accord en première instance mais il n’y échapera pas en appel. Pourquoi diable pascal Leprêtre a pris un tel risque ???

La droite devrait balayer devant sa porte. Bedier le président des Yvelines a été condamné pour des faits de corruption beaucoup plus graves que ce qui est reproché à Jean-Paul Huchon (question de forme sur un contrat de travail).

Position de la rédaction de la Tribune de Louveciennes

Nous nous en tiendrons au principe de « la présomption d’innocence » jusqu’au prononcé du jugement définitif. Ceci vaut pour les instances en cours relatives à Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France et de Pierre Bédier, Président du Conseil général des Yvelines. Il est vrai qu’en d’autres temps, sous les gouvernements Jospin et Balladur, la mise en examen d’un ministre conduisait à son retrait (parfois temporaire). Cette « jurisprudence » n’est plus appliquée par le gouvernement actuel ; elle ne s’est pas non plus étendue aux exécutifs locaux.

Quoi qu'il en soit Jean-Paul Huchon est actuellement le président de la Région Ile-de-France en exercice. Quand on connait l'importance du budget de la Région, ce soutien me semble un avantage certain pour la liste de P. Leprêtre. Ce ne sont pas tous les candidats qui peuvent afficher des soutiens d'une telle importance stratégique pour leur ville.

Dans votre compte-rendu de la réunion du 19 plus haut, un point a soulevé mon attention : SORT du CHATEAU du CAMP

De quoi s'agit-il ? Quelles ont été les réponses à cette question ?
Pouvez-vous nous en dire plus ?

Merci pour cela.
Marc

« Le château du Camp »

Le « château du Camp » et son domaine sont situés en bordure de la forêt de Louveciennes et non loin de la RN 186 (derrière l’usine de traitement des eaux).
Sur son histoire, on voudra bien se reporter à l’ouvrage indispensable de Jacques et Monique Laÿ « Louveciennes, mon village » (pages 100 à 102) ; on découvrira notamment qu’à l’origine, au XVIIIème siècle, il s’agissait d’un campement pour des régiments royaux.
La demeure la plus récente date de la fin du XIXème siècle et a eu pour propriétaire un certain Charles-Emile Clerc.
Le domaine avait fait l’objet d’un projet d’urbanisation en 1989 auquel allait s’opposer avec vigueur l’association Racine, créée à cette occasion. L’association s’appuyait notamment sur le fait que cette propriété faisait partie de la « coulée verte » (donc inconstructible) dans le schéma d’aménagement et d’urbanisme de la région parisienne (SDRIF). Son opposition allait faire capoter le projet d’urbanisation.

Une longue période d’incertitudes s’en est suivie et ce n’est que récemment qu’un membre d’une riche famille saoudienne s’est rendu propriétaire du domaine ainsi que de certains des terrains agricoles proches.

La bâtisse actuelle va être démolie et être remplacée par un château impressionnant dans le style du 18ème siècle pour lequel un permis de construire a été accordé en mars 2008.

On soulignera que le nouveau propriétaire possède déjà le Palais rose du Vésinet (construit aux environs de 1900 comme une réplique du Grand Trianon de Versailles) et le château du Verduron à Marly-le-Roi.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

octobre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook