« Confirmation d’une victoire annoncée | Accueil | Finances et autres dossiers d’actualité »

24 mars 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

En matière de renouvellement on peut faire mieux !! 59 ans de moyenne d'âge !!

C'est quoi cet éloge du jeunisme.
Nous avons besoin de personnes expérimentées et disponibles.
Les retraités pour des fonctions qui ne sont pratiquement pas rétribuées sont une bénédiction pour Louveciennes.
Alors jugeons sur l'efficacité de l'equipe

L'efficacité a été largement mise à mal par les 7 dernières années de mandat. Pourquoi cela changerait-il tout d'un coup? Mais on ne sait jamais... vous avez raison Eric!

L'efficacité n'est pas une question d'âge sauf que le renouvellement est certainement un facteur positif dans un conseil municipal comme dans toute organisation. A force de garder indéfiniment les mêmes personnes au commande, le système se sclérose, il ne génère plus d'idées nouvelles et il se protège et se ferme. Après une longue mandature de 7 ans et une équipe en place depuis plus longtemps encore, on peut légitiment regretter que le renouvelement des adjoints n'ait pas été plus large. 50% de l'équipe aurait été un minimum.
A mon avis, l'expérience et la disponibilité sont des faux problèmes. L'expérience cela s'acquiert et il n'est pas indispensable d'être disponible à plein temps pour gérer une mairie de 7000 habitants. Il existe des relais sur lesquels l'on peut s'appuyer (employés et conseillers municipaux) et c'est plutôt sain car cela évite d'être trop dirigiste et la tentation de vouloir tout controler et tout décider.

Séance du conseil municipal du 1er avril 2008

Très longue séance du conseil municipal (elle s’est tenue bien au-delà de minuit…) consacrée pour l’essentiel aux nominations dans les commissions municipales, aux désignations des représentants au Centre communal d’action sociale (CCAS) et dans les divers syndicats intercommunaux.
Séance très suivie qui a encore drainé un nombre inhabituel de spectateurs (une vingtaine).
Avant la séance proprement dite, Mme Dominique Parisot, directrice des services généraux, à l’aide de transparents, a fait une présentation du fonctionnement de « la démocratie locale » dans les communes et plus particulièrement à Louveciennes (les attributions du maire, des adjoints, du conseil municipal, le rôle des commissions, l’organigramme des services…). C’était très réussi, clair, pédagogique, utile.
Lors de la séance proprement dite, on a été informé de la démission de Pia Knockaert de la liste « Osons le dynamisme pour Louveciennes » ; elle est remplacée par Agnès de Cambourg de la même liste.
Le maire a également précisé les attributions des maires adjoints qui avaient été élus lors de la précédente séance (cf. plus haut à la fin de l’article). Pas ou peu de surprises. Les maires adjoints sortants ont retrouvé leurs attributions, Anne-Laure Pozzo Deschanel a hérité de l’Urbanisme, Joël Cavarero de la Circulation, de la sécurité et du commerce, un nouveau portefeuille, l’Etat-civil et les affaires générales, a été confié à Dominique Demai. Le maire a pris directement en charge les Finances.
Trois conseillers spéciaux ont été nommés :
Philippe Chrétien au Développement économique
Yves de Tonguedec à la Jeunesse.
Jean-François Vaquieri aux Affaires juridiques.

Nous ne relaterons pas ici les péripéties liées aux nominations dans les commissions et dans les syndicats ; la procédure a quelque peu surpris les membres de la liste « Osons » qui ont désigné en séance leurs candidats alors que la liste des candidats de la majorité et de l’opposition de gauche (parfaitement rodée) était déjà arrêtée.

Pascal Leprêtre (opposition de gauche) s’est montré consensuel en soulignant notamment que ses propositions de modification du règlement intérieur avaient été acceptées ; il s’est félicité de pouvoir siéger pour la première fois au CCAS et à la Caisse des Ecoles et semblait globalement d’accord avec la composition des commissions. Il a également accueilli avec intérêt la déclaration du maire sur une ouverture possible à l’opposition du Conseil de la Communauté des communes des Coteaux de Seine.

Une opposition, quelque peu tatillonne, est venue de Jean-Philippe Schweitzer qui, muni de l’épais code général des collectivités territoriales, donnait l’impression de chercher fébrilement des dispositions légales, réglementaires ou jurisprudentielles propres à mettre en difficulté le maire.

Le débat d’orientation budgétaire était également au menu du conseil, prélude à l’approbation du budget le 10 avril prochain (nous ferons à cette occasion une analyse des finances de la commune). « Osons » pour sa part a soumis au maire une série de questions destinées à éclairer le débat.


"Avant la séance proprement dite, Mme Dominique Parisot, directrice des services généraux, à l’aide de transparents, a fait une présentation du fonctionnement de « la démocratie locale » dans les communes et plus particulièrement à Louveciennes (les attributions du maire, des adjoints, du conseil municipal, le rôle des commissions, l’organigramme des services…). C’était très réussi, clair, pédagogique, utile."

J'ai trouvé cela tout à fait inutile, long et inopportun de faire ce cours de citoyenneté qui n'a fait que retarder le début du conseil municipal.

Quels enseignements peut on tirer de ce deuxième conseil municipal consacré aux nominations, aux débats d'orientation budgétaire, au vote du règlement intérieur du conseil municipal?

- Rien de spectaculaire sur le fond. L'ordre du jour a été scrupuleusement suivi (à voir sur le site de la mairie) . Les résultats des votes étaient prévisibles et peu de précisions ont été donnés aux conseillers municipaux en plus des documents transmis avant la séance.

- On note une grande discipline des conseillers de la majorité. Leur vote ne s'est pas éparpillé à aucun moment.

- On remarque une grande constance, pour ne pas dire "continuité", dans le comportement de notre maire. Objectivement, il ne supporte pas la contestation. A plusieurs reprises, il le prouve par son comportement, il s'énerve devant certaines remarques ou demandes de précisions alors qu'il lui serait facile de faire quelques concessions sans conséquence pour détendre l'atmosphère. On constate aussi un certain mépris pour ses opposants. Il trébuche deux fois sur le nom de la liste d'opposition de gauche. Il feint d'hésiter sur le nom de l'autre liste. Il renomme monsieur Viard, tête de liste d'osons, en Pierre-Jean, monsieur Schweitzer devient monsieur Schneider, madame Roumilhac est anobli par sa volonté, madame Levanti devient M comme le chanteur du même nom.

- Tout cela donne l'impression d'un mauvais scénario déjà ficelé à l'avance et auquel il ne faut déroger sous aucun prétexte. On serait tenter de s'ennuyer si l'on ne remarque pas par moment le comique de cette situation ubuesque. Les concessions faites à l'opposition sont réduites au minimum quasi légale. Pour l'intercommunalité, le maire prétexte un possible affaiblissement de Louveciennes pour refuser un poste à l'opposition. On comprend donc qu'il considère ses opposants comme non Louveciennois. Louveciennes appartiendrait-il donc qu'à 48% de ses habitants?

- Devant cet abus de pouvoir caractérisé, les représentants de l'opposition réagissent chacun selon leur caractère et leur expérience. Monsieur Leprêtre, très contenu, essaie de tirer parti de la situation. Il effectue juste une déclaration solennelle pour marquer sa désapprobation tout en remerciant habilement le maire sur certains points.
Les femmes de l'opposition, nouvelles venues dans le conseil municipal, se font expliquer certains détails de fonctionnement. Les réponses sont courtes et cinglantes. Monsieur Legrand n'intervient pas après sa nomination au CCAS qui semble le satisfaire. Monsieur Schweitzer effectue des remarques sur la régularité des débats. Préparation à l'avance de bulletins de vote incomplets, présentation du DOB avant le vote sur le règlement intérieur, Contenu de la DOB non conforme au CGCT. Le maire en guise de réponse l'encourage à effectuer un recours auprès du tribunal administratif. De son côté, monsieur Viard fait peu de remarques mais toujours très courtoises.

- Du côté de la majorité, pas de questions ni remarques, l'esprit critique semble comme étouffé, mis de côté. Plusieurs conseillers municipaux semblent même dormir à la fin de la séance qui a lieu vers 1:15 du matin. Seul monsieur Vaquieri s'autorise une intervention visiblement préparée. Il explique qu'il faut effectuer une lecture dans l'esprit du CGCT et non à la lettre. Monsieur Schweitzer ne semble pas convaincu par son interprétation libre des textes de loi. Pour les autres, cela semble du chinois.

- Concernant le débat d'orientation budgétaire, le maire se contente de lire mot à mot un document qui lui a été préparé par les services municipaux. Il ne donne aucune vision long terme de son action. Il fait l'impasse sur son programme électorale qu'il appliquera plus tard dans son mandat. Il ne qualifie pas la situation financière de Louveciennes. Son explication sur les investissements et les actions qu'il souhaite entreprendre est très courte. Aux remarques sur ces lacunes, il répond sans sourciller qu'il fera mieux l'année prochaine et qu'en substance, il a manqué de temps à cause des élections. Il ne répond pas aux questions orales de l'opposition dont il ne fait même pas l'énoncé à haute voix. Commentaires de l'examinateur= très insuffisant, oral de rattrapage fortement recommandé !

Effectivement Monsieur Vanhollebeke est égal à lui-même. je l'ai trouvé tout de même un peu moins agressif que d'habitude à l'égard de l'opposition notamment de gauche. Il faut dire que cette dernière a été étonnement conciliante lors de cette séance. J'ai d'ailleurs noté dans les votes successifs que Monsieur Leprêtre avait obtenu des sièges dans des organismes desquels la liste Osons a été écartée (commission d'accessibilité ? caisse des écoles). J'ai noté également que sur un vote Monsieur Leprêtre avait recueilli l'unanimité des suffrages faisant ainsi mieux que les candidats de la majorité ! un comble pour une liste qui n'a que deux représentants dans le conseil !

Je réagis au compte-rendu de Xavier.
Ce premier conseil municipal a été surtout révélateur de la part de la liste Osons, de sa méconnaissance du fonctionnement d’un conseil municipal et de son absence de préparation de cette séance.
- Méconnaissance du fonctionnement d’un conseil municipal : par exemple, le conseil municipal a 6 mois pour adopter son règlement intérieur, alors que le budget doit être voté avant le 15 avril. Avant de prétendre contrarier le bon fonctionnement d’un conseil municipal, encore faut-il en connaître le fonctionnement …
- Absence de préparation de ce conseil municipal : une réunion de conseil municipal se prépare. C’est pourquoi les documents sont adressés avant la séance. Les élus des deux autres listes s’étaient normalement réunis avant le conseil municipal pour définir qui ils proposaient pour les différentes nominations et définir leur position sur les résolutions soumises au vote. Je ne vois là rien de choquant, mais plutôt un souci d’efficacité et de gain de temps. Il est surprenant de constater que les élus de la liste Osons, qui prétendait gérer la commune, ne savaient même pas, en séance, s’ils devaient voter pour ou contre les résolutions soumises au vote. Les élus de la liste Osons devront d’abord faire l’apprentissage de la concertation … entre eux.

Réponse à Claude

Vous prétendez que la liste Osons n'avait pas préparé la séance. C'est une accusation gratuite et malveillante.
Je vous signale que le Maire fait envoyer les documents préparatifs 5 jours avant chaque séance du CM soit le délai légal.
Par ailleurs, comme le remarquait Xavier, le Maire n'a pas daigné répondre aux nombreuses questions PREPAREES et TRANSMISES au Maire avant la séance du CM.
Par contre, jeter la pierre à des nouveaux élus sur des pratiques parfois pour le moins douteuse de fonctionnement de cette mairie me semble un peu fort. Mais vous qui n'avez jamais péché allez-y, jetez donc cette première pierre...

A la lecture du CR du conseil municipal du 1er Avril sur le site de la mairie, force est de constater que les questions, les remarques de l'opposition ne sont pas écrites. Aussi, si un Louveciennois désire connaître le contenu d'un Conseil Municipal il est obligé ... d'y assister.
A sa lecture, nous avons l'impression que ce CM s'est déroulé sans heurts et accroches, que l'opposition se limitait à voter contre ou à s'abstenir sans raison.
Par ailleurs, sur la question du DOB => le mot Débat est bien écrit et lu mais ... pour avoir assité au CM, il n'a pas eu lieu. Mr Le Maire s'est contenté de lire, d'éluder rapidement et parfois avec mépris les questions de l'opposition.
A quand la concertation et le débat démocratique?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

juillet 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook