« Remaniement limité de l’exécutif local | Accueil | A quand la fibre optique ? (2) »

14 avril 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Conseil municipal du 10 avril 2008

Hormis AL Pozzo-Deschanel, Y de Tonquedec, Pascal Hervier , les acteurs sont tous au rendez-vous pour ce troisième conseil municipal consacré à la présentation du budget 2008. Le public est constant (environ 20 personnes) et est constitué principalement d'habitués.

On note la grande passivité des conseillers de la majorité. Ils font visiblement de la figuration et semblent globalement s'ennuyer. L'un joue avec son téléphone portable, un autre regarde fréquemment sa montre, un troisième semble avoir l’esprit ailleurs, mais tous restent muets. Trois solutions sont envisageables: Soit ils ont tous été touchés par l'Esprit Saint en entrant au conseil municipal et tout leur paraît donc limpide, Soit la parole de leur gourou-maire est sacrée et la questionner serait un sacrilège, Soit ils ont tout simplement eu droit à une de ces fameuses réunions de liste qu’affectionne notre édile mais qui ne démontre pas une grande considération pour l’instance démocratique qu’est le conseil municipal.

Il est, par ailleurs, amusant de remarquer la grande similitude entre les interventions de deux listes d’opposition qui représentent, rappelons le, la majorité des Louveciennois. A savoir : Le budget est sans saveur et par trop marqué par la continuité. Aucun effort n’est fait pour le développement économique. Cette politique n’est pas de nature à réveiller Louveciennes et recèle des risques financiers à moyen-long terme. Ces positions proches seraient elles le fruit d’une réunion préalable de l’opposition ? ! NON il s’agit tout simplement d’observations de bon sens auquel tout homme lucide aboutit naturellement.

Notre maire semble légèrement moins méprisant pour l’opposition ce soir là. Il semble s’être construit une carapace. Il encaisse les remarques et se justifie parfois brièvement sur certains points de détail. Lorsque les questions sont trop précises, il renvoie systématiquement aux commissions municipales. Son attitude démontre plutôt de l’indifférence vis à vis de l’opposition, il semble sourd aux critiques. Avec lui, le conseil municipal n’est pas lieu d’échange mais seulement une formalité. Tout juste, s’il n’accuse pas ses opposants de lui faire perdre son temps. Il montre en exemple ses colistiers dont il apprécie visiblement le silence. Il expédie les votes tant et si bien que la directrice des services et l’opposition semblent si perdre par moment. Pour la majorité, c’est plus simple évidemment.

L’élection de représentants de la mairie à l’académie Gabriel Fauré marque un moment fort. Deux sièges sont à pourvoir. Monsieur Schweitzer se porte candidat. Dans une brève intervention, il explique ses motivations et ses compétences. Il est issu d’une famille de musicien et préside au destinée d’une importante association musicale internationale qui organise des concours de piano et de violon. La majorité présente deux candidats contre lui, faisant preuve dans cette situation du plus grand sectarisme. Une belle occasion d’ouverture manquée. On notera toutefois que deux conseillers de la majorité se sont vraisemblablement abstenus à ce scrutin.

Vote contre des conseillers de l'opposition sur les subventions accordées aux associations. Madame de Cambourg et monsieur Leprêtre regrette le manque d'information sur les associations subventionnées (nb d'adhérents, budget, politique). Monsieur Leprêtre déplore certains faibles montants qui n'ont pas de sens à ses yeux mais ne critique pas la subvention à l'OGEC.

Madame Roumilhac interroge alors le maire sur le nouveau dépôt de permis de construire sur les terrains de voisins. Ne serait il pas judicieux de le modifier un peu et d’interroger à nouveau les Louveciennois sur leur souhait ? Elle précise que cette adhésion risque d'être un préalable pour convaincre un promoteur de s'intéresser à ce dossier épineux et sulfureux. Sans comprendre la portée de la question, le maire s’en tient à une réponse purement juridique. Il a visiblement encore à apprendre sur l’art de la concertation.

De même, monsieur Leprêtre interroge monsieur Vanhollebecke sur sa politique de construction d’HLM. La réponse s’attache uniquement à un détail comptable sur la conformité par rapport à la loi SRU et aux avantages que cela apporte alors que l’interlocuteur aurait souhaité entendre un peu plus de volontarisme. Plaisir de loger des personnes à revenu faible, de créer une mixité sociale, etc …

Monsieur Viard demande enfin à monsieur Vanhollebecke s'il a du nouveau sur le dossier de Villevert. Réponse laconique et négative de notre maire.

Le vote par chapitre se révèle très fastidieux. Il en est de même de l'exposé sur les finances qui détaillent parfois des postes de quelques milliers d'Euros. On se demande s'il ne s'agit pas là d'une stratégie pour limiter le temps consacré au débat et aux sujets importants. Il faut le rappeler ce mode opératoire n'est absolument pas requis par la loi et n'a pas été demandé par l'opposition.

Merci Xavier pour ces compléments d'information très intéressants.

Qui occupe les nouveaux logements sociaux à Louveciennes ?. J’ai entendu dire à la radio que 70 % des Français pouvaiet bénéficier de logements sociaux…..Dans ces condtions il n’est pas étonnant de voir autant de belles voitures sur les parkings des rougemonts. Si , si il existe quand meme quelques familles nécessiteuses envoyées par le prefet sur son contingent.

Xavier sûrement un partisan d’osons caricature notre Maire.
Si je dois croire l’institut de sondage CSA, très connu, le maire idéal est un maire disponible, dépositaire d’une légitimité locale, tout en rondeur, modeste et tenace.
Ce maire idéal doit se voir comme un premier de cordée, il montre le chemin mais ne peut rien sans la cordee.
Il lui faut être bon gestionnaire mais être aussi capable de raconter concrètement son projet.
André Vanhollebeke remplit tous ces critères à l’exception peut être de la com qui n’est pas son point fort.

Réponse à Pierre

Je vous cite:
"le maire idéal est un maire disponible, dépositaire d’une légitimité locale, tout en rondeur, modeste et tenace.
Ce maire idéal doit se voir comme un premier de cordée, (...)
Il lui faut être bon gestionnaire mais être aussi capable de raconter concrètement son projet"

Voilà une belle caricature !!! Nous n'aurions jamais oser.

L'idolâtrie n'a jamais fait avancer les individus. Divulguer une image officiel trop lisse est d'une part erronée et certainement pas un facteur de progrès.

Or des progrès me paraîssent nécessaires pour atteindre l'image d'épinal que vous nous décrivez:

- pas seulement sur la com comme vous le dites. L'image et la com est beaucoup mieux maîtrisé par l'intessé que vous le prétendez. Invoquer des défauts de com correspond à une excuse passe-partout qui permet de se voiler la face sur les raisons de ce soit-disant "point faible" bien utile.
- Tenace = Tétu = mauvais sens de l'écoute
- Rondeur = Manque évident de "rondeur" dans les propos notamment avec ses détracteurs.
- Bon gestionnaire= pour être juste peut-être à court terme oui mais il faut aussi être bon visionnaire. Et cela reste à démontrer sans vouloir offenser qui que ce soit. L'évolution des finances à 1 ou 2 ans sera riche d'enseignement.
- Disponible = oui mais peut-être trop. La mairie doit être un travail d'équipe. Tout le monde doit être associé et pas seulement de quelques uns. donc ok pour le premier de cordée mais cela doit être amélioré dans le cas présent. cf les propos off des conseillers sortants sur la gouvernance de la précédente mandature.
- Modestie = Joker (trop complexe et trop personnel pour être commenté ici)
- Légitimité locale= propos vague et qui ne veut rien dire = la seule légitimté qui vaille est celle des urnes dans une démocratie. très mitigée dans le cas présent. moins bien que marly/LCSC/Port-marly/l'etang la ville. Mieux que bougival

Pierre n'a vraisemblablement jamais assisté à un conseil municipal et sans doute pas sous le mandat précédent où les échanges étaient autrement plus vifs qu'aujourd'hui.

Non Xavier, vous avez lu trop vite. Ce n’est pas moi qui trace le portrait du maire idéal mais LES FRANÇAIS interrogés par l’institut de sondage CSA. Alors pourquoi parler de caricature, ça n'a pas de sens.
Il se trouve que notre maire correspond à ce portrait beaucoup plus que les élus de la liste que vous soutenez (osons) d’où leur echec.
A J-P, non je n’ai jamais assisté au conseil municipal. Ce que je peux dire, c’est que notre maire est très accessible.

accessible sans doute, mais l'accessibilité ne sert à rien sans écoute !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

août 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook