« Louveciennes dans l’histoire contemporaine (1) : Pierre Lazareff | Accueil | Le travail photographique de Christian Braut »

19 février 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je m'étonne que vous fassiez la publicité de l'association politique "Louveciennes énergie". Cela me semble tout à fait partisan de votre part. Surtout que vous en détaillez son bureau. Quels sont vos intentions cachées?

Ni favoritisme, ni ostracisme, ni "intentions cachées".
Lors de nos entretiens avec Pascal Leprêtre (18 février 2008) et Pierre-François Viard (21 février 2008) nous avions mentionné les sites respectifs de leur "formation" c'est-à-dire "Louveciennes-Ensemble" et "Osons".
Vous remarquerez que nous avons signalé dans le présent article l'entrée au conseil municipal de Jean-Marie Piduch et ses fonctions au PS dont il ne fait d'ailleurs pas mystère.
L'arrivée de "Louveciennes Energie" qui semble représenter la nouvelle générations politique (*) appuyant la majorité municipale est susceptible d'enrichir le débat. L'avenir nous le dira...
Thibaut, continuez à vous exprimer dans "nos" colonnes. Merci.

(*) C'est la raison pour laquelle nous avions donné la liste abrégée du bureau

Bonjour,
En dehors de toutes polémiques partisanes, je pense que les réfections de la façade de la Mairie et de la rue Putelot pourraient être différées. Pourquoi ? Parce que la crise est ce qu'elle est aujourd'hui et que nous ne savons pas ce qu'elle pourra devenir. La Mairie est hors d'eau - l'important - et on arrive à circuler rue Putelot. " L'impossible est certain " ( J.P Dupuis ) Prudence même pour satisfaire la relance!
P.Quincerot Habitant non inscrit sur les listes électorales.

L'encours de la dette a certes diminué de 2.5ME entre 2001 et 2006. Mais cela s'explique en grande partie par le paiement de la première tranche de TLE sur Villevert qui a été intégré au budget courant de la ville sans aucun aménagement du site ait réalisé. Cette baisse est donc en grande partie artificielle. De plus, comme les travaux n'ont pas été effectués, la société Louveciennes développement serait d'ailleurs légitimement en droit de réclamer le remboursement de cette taxe. Une fois validé par le tribunal administratif, ce remboursement se traduirait de facto par une hausse de la dette et/ou des impôts !!!

Le parti socialiste local bafoue la parité.
Il vient de faire éjecter - légalement - du conseil municipal la compétente madame Levanti pour la remplacer par le secrétaire du parti..... male évidemment.
Au secours Martine Aubry, au secours Ségolène Royal !!!!

Pascal Leprêtre a bien voulu nous apporter les précisions suivantes : " Michèle Levanti a décidé seule de quitter le conseil municipal de Louveciennes et m'a fait part de sa décision le 15 novembre 2008. Elle a par ailleurs décidé de quitter le Parti socialiste à la même date. Elle a donc été radiée des effectifs du PS à compter du 1er janvier 2009 et a adressé au maire sa lettre officielle de démission du conseil municipal le 29 janvier. Quant à la question de la parité, le fait que ce soit un homme qui remplace Michèle Levanti, c'est l'application stricte de la loi : en effet, en cas de démission d'un conseiller, c'est le suivant de liste qui le remplace donc lorsque c'est une femme c'est un homme et lorsque c'est un homme c'est une femme...la loi est ainsi faite."

Nous rappellons l'adresse du site d'OSONS

WWW.OSONS-LOUVECIENNES.FR

qui à notre connaissance n'a jamais été communiquée par la tribune. Pas plus d'ailleurs que la composition de notre bureau ou la création de notre association.

Nous rappellons l'adresse du site d'OSONS

WWW.OSONS-LOUVECIENNES.FR

qui à notre connaissance n'a jamais été communiquée par la tribune. Pas plus d'ailleurs que la composition de notre bureau ou la création de notre association.

Les commerces abandonnent Louveciennes.
Le tabac-journal de la rue Tufier, l’agence BNP, l’agence immobilière Saint-Martin….et ce n’est pas terminé. La crise a bon dos !!
Le départ de l’agence BNP est exemplaire. Cette grande banque souhaitait déplacer son agence dans des locaux plus adaptés et à cet effet avait engagé une négociation avec la municipalité. Celle-ci par l’entremise de son plus intelligent et fin négociateur, mosieur Cavarero, maire adjoint à la sécurité, a fait savoir que la municipalité souhaitait réserver les locaux disponibles à des commerçants ou artisans mais pas à des agences bancaires ou immobilières.
Devant tant de bonne volonté, l’agence BNP quitte notre ville. Espérons qu’il n’en sera pas de même pour son centre de formation….
Heureusement que le groupe OSONS informe les Louveciennois car que ce soit pour les grands dossiers comme Villevert ou les petits dossiers, c’est motus et bouche cousue. Le savoir-fair de l’équipe du maire est incomparable.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

mai 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook