« Une véritable bouffée d’oxygène | Accueil | Murs…murs »

21 mai 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Globalement, la difficulté actuelle a prendre la rue de la croix rouge ne fait que reporter le trafic sur les autres rues (Voisin, Leclerc puis Montbuisson,...), notamment la rue de voisin qui permet encore un trafic a double sens.

Les aménagements réalisés rue de la croix posent plusieurs problémes :
- Le ralentisseur/rétrécissement est positionné au niveau du passage de l'école, après le virage donc en descendant, si vous n'êtes pas au courant : grosse surprise, même en roulant à une vitesse adaptée. Donc pour protéger la sortie de l'école, il aurait fallu positionner un dispositif en amont du virage ou faire un rond point.

- La taille et la forme du ralentisseur sont impressionnantes ! N'existe t'il pas une norme qui définit cela ? Pourquoi ne pas utiliser le même dispositif que rue de voisin (les ralentisseurs blancs) qui sont moins agressifs pour les deux roues et indolore pour les autocars.

- De nuit, les voitures stationnées sur la rue sont peu visible, aucun aménagement (des plots réfléchissant par exemple) ne les signalent. Je n'irai pas me garer là...

- Le bas de la rue de la croix rouge, le plus en pente, ainsi que la croisement avec la rue de voisin n'ont pas été modifiés. C'est pourtant là que j'ai vue le plus de refus de priorité...

dans une ville de vieux dirigée par des vieux la mesure qui vient d'être prise n'étonne pas

Je trouve l'aménagement dangereux. Passe encore pour les rétrécissements même si je n'étais pas très rassurée le jour où j'ai dû croiser un car tout près de la sortie du bas parce que le chauffeur n'avait pas eu la gentillesse de me laisser sortir du goulot d'étranglement et qu'il l'avait prise, sa priorité.
Le ralentisseur du haut est absurde. Vous le passez à 20 à l'heure, Monsieur Issard? C'est courageux. Je vous en conseille plutôt 10 ! J'attends le jour où un automobiliste porte plainte. N'y a-t-il pas de normes?
Mais ce qui est vraiment dangereux ce sont les emplacements de parking. Les voitures stationnées bouchent la vue et elles obligent celles qui roulent à effectuer une gymnastique hasardeuse et risquée.

Quels que puissent être ses défauts, cette solution a déjà eu, semble-t-il, pour effet de dissuader un peu de trafic de transit, ce qui est bénéfique tout en étant loin d'être suffisant.

Un signalement zone 30 est anecdotique: nous sommes en France et la règlementation sur la route n'est donc pas respectée, comme on le constate par exemple tous les jours en tant que piéton aux alentours de 07h15 sur ce parcours.

Ce qu'il faut, c'est une zone semi-piétonne dans tout le centre du village, comme à Marly. Une étude de réaménagement de cette zone a été lancée (voir le dernier billet sur le blog du Comité de défense du Quartier Joffre. Il faut espérer qu'elle conduise à une telle solution qui aurait égaqlement comme effet de revitaliser le village.

"Un Louveciennois du haut"

L'impression globale que j'ai qui est sans doute partagé aux vues des commentaires, c'est que un seul facteur a été pris en compte : la vitesse des véhicules. Alors qu'une réflexion globale sur la prévention des accidents et l'amélioration de la sécurité, ne peut se réduire à ce simple facteur.

Le résultat des aménagements me donne une impression d'amateurisme : "Mon bon monsieur, je vais vous coller deux chicanes bien serrée et ralentisseur haut comme une montagne, si avec ça ils ne ralentissent pas, ils pourront toujours allez voir mon ami Dédé le carrossier ! Pour le même prix, je vous barbouille 4 places de parking, ça sert toujours... "

Une vrai réflexion en terme de sécurité et de prévention des accidents doit aller plus loin que ça. Elle doit prendre en compte tout les facteurs : vitesse, mais aussi visibilité, comportement de tous les usagés (voiture, deux roues motorisés ou non, piéton, véhicules lourds), comportements et risques induits par les aménagements, environnements,...

- Qu'est ce qui va se passer à l'automne ou en hiver quand la route sera glissante, et qu'un deux roues va freiner, dans le virage, un peu brusquement, pour aborder le ralentisseur à 10 km/h au lieu de 30 ?
- Le traffic n'a pas disparu, il passe bien quelque part ? Rue de la Paix, Rue de voisins ? Devant la mairie où il y aussi une sortie d'école et pas de ralentisseur...
- Mettre des places de parking à l'intérieur d'une courbe en descente : dés qu'un véhicule comme un monospace est garé, on y voit rien. Que se passe t'il alors si, de nuit, un cycliste, peu visible, croise une voiture ?

Comme le fait remarquer Pascal, pourquoi ne pas avoir attendu et confié l'étude à un cabinet spécialisé ?

La rue de la Croix Rouge relie les 2 pôles d'activités que dont le vieux village et le secteur de la gare, notamment les commerces des Clos avec ceux du parc du chateau et avec ceux de la place de l'Eglise.

Pour promouvoir les déplacements piétons au sein de notre village, il faut les rendre agréables et sécurisés: les aménagements réalisés à moindre frais pour la commune et déjà améliorés vont dans ce sens.
Ils doivent être analysés en intégrant le rond point qui se situera en bas de cette rue, dont la réalisation est associée au centre multi-accueil.

Cet article est frappé au coin du bons sens ; on est en train de transformer la ville en un vaste parking gratuit !
Quand comme moi on paie des impôts à la commune pour son propre garage on trouve qu'on se moque des résidents qui eux n'encombrent pas le domaine public avec leurs véhicules.

Je pense que les travaux effectués rue de la Croix rouge sont justifiés. Cependant la mise en place de places de stationnement n'est pas bonne car les croisements sont difficiles. On peut laisser les parkings les plus hauts dans la rue ils gènent moins. Par contre, ceux avant le rétrécissement du bas (une ou deux places) seraient à supprimer, car quand on descend la rue en voiture, les voitures qui y stationnent coupent complètement la vue du bas de la Croix rouge.


Donc on a des aménagements à moindre frais, à l'essai, nécessitant d'être améliorés ?

On parle bien de sécurité routière et de la vie de personnes là ?

Depuis quand fait-on des essais avec la vie des personnes ? "Est-ce bien raisonnable ?" Le titre du message initial me parait pleinement justifié.


- Sur un mode plus léger

Quand au centre multi-accueil, heu,..., haha,..., non, il existe ? Un jour viendraaaa ? comme le Père Noël ? Laissez moi rire, ça doit bien faire 5 ou 6 ans j'en entends parlé... mais le voir...

Accessoirement, les piétons voulant se rendre de l'église à la gare, traverse le parc du château ou la résidence dauphine, ou passe par la rue du regard et le passage (sale et mal éclairé) entre les résidences Dauphine et Montbuisson, où ils sont sur de ne pas croiser de voitures.


1- Votre position, dans cet article, apparaît contradictoire.
Vous parlez « d’un objectif admis par une majorité d’entre nous : modérer la circulation automobile, la rendre plus apaisée, … protéger nos enfants devant les établissements scolaires ».
Et vous vous faites, immédiatement après, le porte parole de quelques automobilistes mécontents, en occultant le fait que les aménagements qui viennent d’être réalisés n’ont qu’un seul objectif, celui de répondre aux objectifs que vous mentionnez.

2- Je regrette que vous n’ayez pas relayé, dans votre Tribune, les demandes des parents d’élèves - inquiets pour la sécurité de leurs enfants - et celles des riverains pour une meilleure sécurisation de cette rue. Il faut croire qu’un automobiliste mécontent crie plus fort qu’un parent soucieux de la sécurité de son enfant à la sortie de l’école …

Je vous pose une question : que valent les quelques secondes perdues par un Louveciennois, « d’en haut » ou « d’en bas », en face de la vie sauve d’un enfant, d’un piéton, d’une personne âgée ou d’un cycliste, usagers qualifiés de « vulnérables » au motif qu’il n’ont pas de carrosserie pour se protéger ?

3- Vous écrivez : « On y est allé fort … on vient d’installer deux rétrécissements, un ralentisseur et 10 emplacements de stationnement de voitures empêchant tout croisement ».
Je tiens à préciser que :

Rien n’a été fait de différent de ce qui est fait ailleurs :
- des rétrécissements existent rue de la Paix, rue Montbuisson,
- des ralentisseurs existent rue du Maréchal Joffre, rue du Général Leclerc, rue Montbuisson, rue de Voisins,
- des emplacements de stationnement « empêchant tout croisement » existent rue du Maréchal Joffre, rue du Général Leclerc.

Plusieurs rues concentrent plusieurs de ces aménagements sur une distance équivalente : rue Maréchal Joffre, rue Montbuisson (dans sa partie basse). En comparaison, on ne peut pas dire qu’« on y est allé fort », et la rue de la Croix Rouge n’apparaît pas comme un cas à part.

Ce n’est, malheureusement, pas parce que l’on met un panneau 30 que cette vitesse sera respectée. Il est souvent nécessaire pour qu’il ne soit pas possible, à l’intérieur d’une zone 30, de rouler à plus de 30 km/h, de mettre en place des aménagements appropriés (chicanes, rétrécissements de la chaussée, ralentisseurs, …). Les aménagements réalisés rue de la Croix Rouge étaient devenus indispensables, car, bien qu’en zone 30, cette rue, en pente, voyait de nombreux automobilistes dépasser de façon importante cette vitesse, en sortie d’école et de résidences (Dauphine, Parc). La rue de la Croix Rouge représentait incontestablement un « maillon faible » dans le dispositif « zone 30 ».

4- Membre de la Commission Circulation et Sécurité, en tant que Délégué à la Sécurité Routière, je précise que ce projet d’aménagement de la Croix Rouge, qui a été discuté en commission le 19 novembre 2008, a rencontré l’accord unanime de la commission, y compris celui des élus Osons et Louveciennes Ensemble présents.

5- Quelques améliorations devraient pouvoir être apportées :
- complément du marquage au sol du ralentisseur,
- meilleure lisibilité de la signalisation quand on arrive de la rue du Général Leclerc. Il y a sans doute trop de panneaux, et la signalisation n’est pas suffisamment hiérarchisée. Par exemple, le panneau « ralentisseur » devrait être sur le premier poteau avec le rappel de la limitation de la vitesse à 30 km/h. Peut-être faut-il prévoir une signalisation plus en amont, dans la rue du Général Leclerc ?
- suppression de la première place de stationnement, à droite en descendant, s’il s’avère qu’elle nuit dangereusement à la visibilité.

6- Vous évoquez, dans votre article, les sujets du trafic de transit et de la place de la voiture à Louveciennes. Ces sujets font l’objet d’analyses et de réflexions au sein du groupe de travail PLU « Déplacements », dont j’assure la co-coordination.

Concernant le trafic de transit, il faut savoir ce que l’on veut : une circulation apaisée dans Louveciennes ce qui impose de limiter ce trafic de transit, ou l’élargissement des rues pour permettre aux voitures, détournées vers Louveciennes par des communes voisines plus dissuasives que nous, de traverser notre « village ». Il est fort peu probable que nous fassions le choix de cette seconde hypothèse.

Concernant la place de la voiture dans Louveciennes, je vous précise que les objectifs du PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable), deuxième étape du PLU, sont clairs : donner toute leur place aux modes de déplacements alternatifs à la voiture : circulations douces, transports en commun, … Les automobilistes, qu’il n’est pas question d’exclure de Louveciennes, devront apprendre à partager la rue avec les autres usagers (piétons, cyclistes, …) en toute sécurité.

Monsieur Zourbas,

Vous indiquez en point 4 que notamment les élus Osons et Louveciennes Ensemble ont été d'accord avec ce projet d'aménagement. S'agissait-il du projet complet (c'est-à-dire l'aménagement définitif du dos d'âne, des rétrécissements de chaussée et des emplacements de parking) ou simplement de l'expérimentation provisoire des rétrécissements de chaussée?
Car cette nuance est essentielle! En ce qui concerne le citoyen lambda que je suis, je n'étais pas au courant du tout du projet complet, seuls les panneaux provisoires indiquaient l'expérimentation des rétrécissements de chaussée.

Nous ne pouvons que nous incliner devant le grand expert Monsieur Zourbas. oui il faut transformer Louveciennes en village fortifié où nous nous déplacerons à pied, en vélo et à trotinette. Je ne doute pas que le grand expert a déja renoncé à sa voiture

M Zourbas, délégué à la sécurité routière, ces installations respectent elles les normes suivantes :
- NF P98-300
Juin 1994
Ralentisseurs routiers de type dos d'âne ou de type trapézoïdal - Caractéristiques géométriques et conditions de réalisation.
- les normes NF P98-610 à 650 sur les caractéristiques des "Marquages appliqués sur chaussées"

ainsi que plus largement :
- 3139721 Mars 2006
Aménagements et équipements urbains - Prévention - Sécurité - Achat - Engagement de services

Vous pouvez les retrouver sur http://www.boutique.afnor.org/

Réponse à B. Palewski :
Le projet approuvé par la Commission comprenait les emplacements de stationnement. J'ignore la raison pour laquelle le test n'en a pas tenu compte.
Concernant le ralentisseur, il a été ajouté par la suite pour améliorer le dispositif.

Réponse à Caroline :
Vous avez vu juste. Je ne me déplace qu'à pied dans Louveciennes.

Réponse à Raphaël :
Mon action dans le domaine de la lutte contre l'insécurité routière est bénévole. Je ne prétends pas tout savoir. Les services techniques et les professionnels des travaux publics devraient connaître ces normes. A ma connaissance, ces normes définissent un cadre assez général, mais pas des normes uniques : il suffit de regarder la diversité des ralentisseurs mis en place dans les différentes communes. Merci, en tout cas, pour l'information.

Je pense au contraire que la norme sur les ralentisseurs donne un cadre très précis indiquant toutes les dimensions à respecter et à ne pas dépasser. C'est le principe d'une norme !

Maintenant, la diversité et l'exotisme des ralentisseurs, est sans doute du à une méconnaissante chronique de cette norme par les maîtrises d'ouvrage (Mairie ou autres,...).

Les entrepreneurs vont rarement s'imposer eux même des contraintes, à moins d'en être obligé lors des appels d'offres et que ce soit vérifié lors de la recette.

Réponse à Raphael :
Si vous connaissez cette norme (vous semblez la connaître puisque vous êtes dans l'affirmation), merci de me la communiquer. Cela nous fera gagner du temps. Et, je la transmettrais aux personnes concernées.
Sinon, à quoi cela sert-il de parler approximativement de ce sujet de façon aussi imprécise ?

Vous pouvez l'acheter sur le site http://www.boutique.afnor.org/ c'est 40,50 € HT.

Je ne l'ai pas lu et pas acheté, mais le résumé est assez explicite. Si je l'ai trouvée facilement, c'est simplement que mon travail dans le domaine de l'informatique, m'amène à utiliser des normes.

Le résumé :
La présente norme a pour objet de fixer les caractéristiques géométriques, les règles de réalisation, les conditions de visibilité et les contrôles des caractéristiques des ralentisseurs de type dos d'âne ou de type trapézoïdal non amovibles.Les ralentisseurs de type dos d'âne ou de type trapézoïdal peuvent être implantés sur toute voie routière ouverte à la circulation afin d'inciter l'usager à respecter la limitation de vitesse < 30 km/h.Seul le ralentisseur de type trapézoïdal supporte un passage piéton.

Je vous félicite M. Zourbas de circuler à pied à Louveciennes.
Vous êtes un grand sportif car Louveciennes est grand, cela va des bords de Seine jusqu'à l'église et audela.
Votre Louveciennes est peut être très très réduit!
Vous avez certainement renoncé à la voiture. ce n'est pas vous qui iriez polluer les versaillais, les habitants de St Germain ou de la Celle Saint Cloud ou de Bougival. Quel bon citoyen vous faites!!

Je souhaiterais soumettre à Monsieur Zourbas qui semble être le grand inspirateur de la politique de circulation de Louveciennes les réflexions suivantes :
1. Invoquer la sécurité des enfants de l'école leclerc est démagogique. Qui en effet peut être contre (même l'auteur de l'article utilise cet argument) ? On constate que les enfants vont 144 jours par an à l'école sur les 365 jours (soit 40 %). On prend donc une mesure lourde applicable toute l'année pour atteindre un objectif temporairement limité. ON avait la police municipale et les parents qui surveillaient l'entree et la sortie et c'était apparemment satisfaisant en terme de sécurité (sans parler de la zone 30)
2. Vous venez d'offrir 10 nouvelles places de stationnement gratuites rue de la Croix Rouge. Ces voitures ne sont pas là pour embellir le décor, elles vont ciruler comme les centaines d'autres qui stationnent et encombrent nos rues. Si vous voulez diminuer la circulation, il vous faut diminuer le nombre de places de stationnement (ou les rendre payants). Vous faites l'inverse.
3. En défintive, je soupçonne que vous (et les élus) vous voulez faire plaisir à quelques habitants de Dauphine et du parc du chateau. Vous y résidez peut être ?

Réponse à « et zut » :
1- Il s’agit de l’application le principe de précaution. Tout est fait pour éviter la mort d’une seule personne de la grippe A, après la grippe aviaire (je pourrais multiplier les exemples en matière de risque sanitaire, alimentaire, ferroviaire, aérien, militaire - même la guerre ne doit pas faire de mort !!!-, …). Pourquoi tout ne devrait pas être fait pour éviter la mort d’un seul enfant sur le chemin de l’école ?
2- Il faudrait réduire le nombre de voitures pour prétendre réduire les places de stationnement, pas l’inverse.
3- Désolé de vous décevoir je n’habite ni résidence Dauphine, ni pars du Château

1 - "Il s’agit de l’application le principe de précaution." Faire des essais grandeur nature en matière de sécurité routière, c'est très loin de ce principe, qui ne concerne pas uniquement les enfants qui sortent de l'école...

Il est difficile de débattre avec vous Monsieur Zourbas.
Bien sûr,la mort d'un enfant est intolérable.
Alors il faut aller au bout de votre principe de précaution, il faut interdire TOUTE circulation automobile à Louveciennes. Sinon vous restez dans la démagogie.

Réponse à "et zut" :
Vous vous exprimez caché derrière un pseudo.
Je m'exprime à visage découvert.
Faites de même, et je débattrai avec vous quand vous voudrez, où vous voudrez.

Pour connaître le point de vue d'Osons le Dynamisme sur ce sujet, veuillez cliquer sur la lien suivant :


Point de vue d'Osons sur la rue de Croix Rouge

De manière à pouvoir lire les commentaires en continu, nous avons repris ici le point de vue d'Osons

Rue de la Croix Rouge: Le coeur et la raison

Les élus d’Osons ont effectivement voté POUR le principe du projet d’aménagement de la rue de la Croix Rouge mais souhaitent quelques modifications dans la mise en place telle qu’elle a été effectuée. Conscients de leur responsabilité citoyenne, ils ont effectué ce choix en conscience parce qu’ils pensent que l’objectif de ralentir la vitesse des véhicules aux abords des écoles est un objectif légitime et utile.
Monsieur Viard qui est résident d’ « en haut » mais aussi travailleur d’ « en bas » effectue plusieurs fois par jour le trajet à pied entre son cabinet et son domicile. Cela le positionne comme un observateur privilégié de la circulation dans la rue de la Croix Rouge.

A ce titre, lors des derniers conseils municipaux, il a alerté les élus sur quelques inconvénients liés au nouveau dispositif mis en place et relayé l’opinion de la majorité des Louveciennois qu’il a rencontrés lors de ses activités professionnelles.

Symptomatique, par l’exemple, l’intervention de monsieur Le Davay sur le blog de la Tribune de la Louveciennes : « Je pense que les travaux effectués rue de la Croix rouge sont justifiés. Cependant la mise en place de places de stationnement n’est pas bonne car les croisements sont difficiles. On peut laisser les parkings les plus hauts dans la rue ils gênent moins. Par contre, ceux avant le rétrécissement du bas (une ou deux places) seraient à supprimer, car quand on descend la rue en voiture, les voitures qui y stationnent coupent complètement la vue du bas de la Croix rouge »

Monsieur Viard a demandé la réunion en urgence de la commission Circulation pour discuter de quelques adaptations nécessaires sans remettre en cause l’intégralité de l’aménagement effectué. Fidèle à ses habitudes, la majorité municipale et le maire adjoint en charge du dossier ont accueilli fraîchement cette requête et ont semblé peu désireux de remettre en question leurs choix qu’ils considèrent comme déjà entérinés.

Le bureau de l’association “Osons”

Nous avons pu lire le superbe commentaire de M Zourbas dans le journal du parti, heu non, ... dans Louveciennes échos.

Dans la même série, on peut noter la position judicieuse d'un panneau 30 km/h, sur le coin du trottoir, au croisement de la rue Vigiée lebrun et de la rue Montesson, à droite en descendant après le tunnel. Les poussettes sont bonnes pour descendre sur la route. Et si un deux roues rate sont virage, ou dérape à la sortie du tunnel, ça fait un joli piquet isolé sur lequel, il peut venir se fracasser la colonne vertébrale.

On peut aussi noter la présence de 3 panneaux successifs au niveau de la droguerie rue de voisins. Il devait y avoir une promo ! Lire ou conduire, il faut choisir !

Rien n’est parfait, tout est perfectible.

Je prends note de votre remarque concernant le panneau 30, rue de Montbuisson.

Concernant la rue de Voisins, on peut espérer que, compte tenu de la vitesse élevée des véhicules, les conducteurs verront au moins un panneau sur les 3 … Plus sérieusement, je regarde là aussi la question ; il y a certainement un panneau de trop.

Quelques mois plus tard:on à d'évidence réussi à entraver la circulation voiture en les résidence Dauphine et la résidence du parc.Entrave ayant fait appel à un double rétrécissement de la rue,à l'installation de deux gendarmes couchés mais surtout en autorisation l stationnement des deux cotés de la rue.Le temps de l'expérimentation est passé,il est tant d'en faire le bilan .gardons les ralentisseurs,et les rétrécissement mais de grâce virons les voiture ventouses et remplaçante les parkings par des elemnts d'architecture veégetale ou minéral qui donne a voir a l'œil du passant piétons ,vélocipédiste ou automobiliste autre chose que ces deux rangées de voiture .on se croirait dans un rue de paris (avant délanoé)un peu d'imgination s'impose

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

octobre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook