« Louveciennes va se désendetter | Accueil | « La Tectonique des sentiments » »

29 février 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je suis très étonné que l'adjointe à l'urbanisme s'appuie autant sur le rapport du commissaire enquêteur. Ce document est très mal écrit et n'est absolument pas pertinent. Il n'aborde jamais les points importants soulevés par les Louveciennois.

ils auraient pu choisir quelqu'un d'autre pour l'urbanisme. Cette femme antipathique, autoritaire ne comprend apparemment rien à l'urbanisme et à ce que doit être un PLU. Normal elle est architecte, elle ne voit l'aménagement de la ville que par le petit trou de la lorgnette...Mais l'incompétence étant la marque de fabrique de cette équipe municipale, elle y trouve parfaitement sa place !

A l'attention d'Ayovi

Votre commentaire contient des affirmations gratuites, affligeantes.
Vous ne développez aucun argument.
Ne pourriez-vous pas élever le débat ?

Ce qui est surprenant, c'est de s'appuyer autant sur le document du Commissaire Enquêteur qui est vraiment très décevant sur la forme et sur le fond. Je pense que tout le monde attendait beaucoup du résultat de cette enquête et au final, nous héritons d'un document médiocrement écrit. Le commissaire enquêteur a fait des choix vraiment discutables et très mal argumentés. D'une certaine manière, les notes de la Tribune de Louveciennes contribuent plus à clarifier les enjeux et les débats que le document du Commissaire Enquêteur.

Je rejoins l'avis d'Antoine sur la médiocrité, la partialité du rapport du commissaire enquêteur qui ignore totalement les aspects globaux du PLU (Population, service public, etc...) et se concentre sur une minorité de détails. Il est alors de facile pour Madame Pozzo-Deschanel de s'en réjouir.

Je suis toujours étonné de "l'aveuglement" ou du "suivisme" de l'ensemble des conseillers municipaux de la majorité a accepté des projets pharanoïques d'un autre âge qui vont dégradés Louveciennes définitivement. Le tout sans aucune vision sur le long termes, sans considération pour les personnes, l'environnement, les citoyens, dans un déni récurrent de la démocratie.

Pour donner exemple concret, qui illustre les propos virulents de Ayovi, Madame Pozzo-Deschanel n'a soutenu, devant le commissaire enquêteur, que la multiplication du COS pour deux (de 0,25 à 0,5) rue du maréchal Joffres ne changerait rien à la densité d'habitations dans ce quartier. Que répondre devant une telle mauvaise foi ?

Oubliez le camp d’entraînement du PSG à Louveciennes. !!!
Oubliez même le nouveau PSG !!!
Avec la fiscalité de Hollande pour les riches, tous les footballeurs de talent vont quitter la France…
On pensait qu’Hollande aimait le football. On a même vu des photos de Hollande en footeux sur un terrain en match amical. C’était assez grotesque mais l’intention y était. Il se voulait sportif Monsieur petites blagues.
Au fait que devient Noah le chouchou des meetings PS et diton des Français. Comme tous les tennismen il doit avoir son argent en Suisse. Il ne l’ apas rapatrié puisque sous Sarkozy on était en dictature c’est ce qu’il adit. Il s’est cassé à New York et revient le temps d’une promo ou d’un meeting Hollande. C’est beau comme une conscience de gauche.

Madame Pozzo a beau avoir expliqué et en détail qu'il ne fallait pas appliquer bêtement le COS pour avoir une idee de la densification du quartier Joffre, cela n'empêche pas certains de vouloir nous faire peur
Il n'y a pas pire sourd qui ne veut entendre

Inadmissibles, les attaques personnelles d'Ayovi à l'encontre d'un conseiller municipal!
Honteux, que quelques lignes plus loin, Raphaël vienne "illustrer" ces propos injurieux!
La Tribune mérite mieux: de tels propos n'ont pas leur place dans ces colonnes, dont chacun s'accorde à reconnaitre le sérieux et l'objectivité des articles.
Le rapport du Commissaire Enquêteur n'échappe pas non plus à leur vindicte ("médiocre...partial"..); il a pourtant le mérite d'avoir répertorié puis restitué scrupuleusement les avis des Louveciennois.
Mais ils le voulaient tellement que le PLU soit "recalé"! Seulement voilà, les Louveciennois en ont jugé autrement: ils se sont montrés favorables au projet!
Ayovi, Raphaël, aveuglés par votre déception, n'est-ce pas finalement vers les Louveciennois eux-mêmes que vont dévier vos injures?

Mais Pierre, Jules, que va dire le juge administratif le jour où un riverain fera un recours parce que son permis de construire a été refusé par Mme Pozzo-Deschanel ? Qu'""'il ne fallait pas appliquer bêtement le COS"" ou que ce qui est écrit dans le PLU fait foi ?

En ces périodes électorales, je vous rappel que "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutes."

"les Louveciennois en ont jugé autrement", Relisez le rapport, il a beau être partiel , on y apprend quand même que la majorité des observations ne sont pas favorables, qu'une pétition à recueillis 792 signatures, etc...

Pour connaitre l'avis réel des Louveciennois, il faudrait soumettre le PLU à un référendum communal, ce qui serait un bel exemple de démocratie.

Peut-on vraiment résumer la demande du rapport du commissaire-enquêteur à la seule prise en compte de "petits réglages d’ordre réglementaire", alors que le PLU semble contesté sur un de ses volet majeurs - Villevert - par des acteurs a priori pertinents que sont la préfecture, le conseil général, la chambre de commerce etc ..

La mairie doit-elle vraiment s'obstiner à avoir raison contre les acteurs précités, et de refuser en particulier de dédier une part substantielle du SHON disponible à la construction de logements, qui font cruellement défaut dans la région , en favorisant par contre de nouvelles surfaces commerciales (à 2 pas de Parly 2 .....!!!) et des bureaux (semble-t-il excedentaires dans la région) ?

La mairie ne devrait pas pour cela chercher à passer en force en agitant le spectre d'un risque associé au périmètre d'attente

Il y a 2 contradictions fondamentales que Mme Pozzo-Deschanel ne voit pas ou ne veut pas voir.

La 1ère : comment justifier dans le cadre du concept d'une ville "courte distance" et du respect de l'écologie la construction d'habitations situées aussi loin du centre (Plains Champs) donc flux de voitures et qui vont détruire de superbes espaces boisés (Coeur Volant)

La 2ème : une population qui augmente a besoin de plus d'équipements publics. Où sont-ils prévus dans le nouveau PLU?

Je suis un peu étonné par la réponse à la dernière question concernant un éventuel camp d'entraînement du PSG... Compte tenu de la nature des investisseurs, de l'ambition du club, les perspectives d'emplois sont plutôt bonnes (a priori) et les retombées (pour les commerces notamment) probablement fortes. A moins qu'une étude ait démontré le contraire... Avez-vous des infos sur le sujet ou n'est-ce qu'une intuition de Mme Pozzo ?

@ Tichaut

Le camp d’entrainement du PSG à Louveciennes ?

Pour le moment il ne s’agit que d’une rumeur rapportée par le journal Le Parisien qui indique que les dirigeants du club prospectent dans les Yvelines.
Ce qui est sûr. Les dirigeants du club (détenu par les Quataris) estiment que le PSG est à l’étroit au Camp des Loges (3 hectares) et jugent les installations médiocres, en tous cas indignes d’un grand club.
Leonardo (directeur sportif) et Carlo Ancelotti (entraîneur) ont en tête un modèle du camp d’entraînement qu’ils connaissent bien, celui de Milanello, propriété du Milan AC. Ce centre d'une surface totale de 160 000 m², intègre une forêt, un petit lac, 6 terrains, 2 terrains synthétiques dont un couvert, un parcours cycliste de 1 200 m à travers les bois,… Milanello comprend un bâtiment de deux étages, intégrant les bureaux du club, divers salles de divertissement pour les joueurs, une cuisine et deux salles à manger, un centre de presse, 2 salles de conférences, les chambres de l'équipe première, une blanchisserie-pressing ainsi que le centre médical. Au sous-sol se trouvent les magasins, les lavanderies et le garage réservé au car de l'équipe. Un autre immeuble concentre l'ensemble des services pour les équipes de jeunes ainsi que leurs logements. Un gymnase ultra-moderne se situe également à Milanello.

Le maire de Saint-Germain-en-Laye, Emmanuel lamy, qui ne veut pas que le club quitte sa ville a proposé que celui installe le camp d’entraînement dans la plaine d’Achères, sur le territoire de la commune.
Le maire s’est expliqué dans un entretien accordé au site internet « Canal Supporters », entretien dont nous publions quelques extraits significatifs :

Canal Supporters - On évoque le changement de lieu du centre d’entrainement, aujourd’hui dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye, on parle de Louveciennes, d’Achères. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?
Emmanuel Lamy - Il faut être prudent et lucide. Le centre d’entrainement du PSG tel qu’il existe aujourd’hui au sein du Camp des Loges est un centre qui ne peut pas évoluer car il n’y a pas de disponibilités foncières pour l’agrandir. Dans la mesure où les nouveaux actionnaires souhaiteraient disposer d’un centre plus important, ce qui est logique, mais qu’ils n’ont pas exprimé de façon officielle à travers un cahier des charges et un calendrier. On peut imaginer que c’est en tout cas leur souhait, c’est ce qui résulte des conversations auxquelles j’ai participé. La ville de Saint-Germain-en-Laye fera une nouvelle proposition, qui se situera au nord de la forêt, dans ce que les médias appellent « la plaine d’Achères », mais qui est en fait la plaine d’Achères et de Saint-Germain-en-Laye. Nous disposons là de plusieurs centaines d’hectares qui appartiennent à la ville de Paris, ce qui est un très beau symbole, mais qui sont sur le territoire de la commune Saint-Germain-en-Laye. L’idée est effectivement de préparer une offre pour la présenter aux Qataris le moment venu, qui sera faite conjointement avec la ville de Paris puisque nous serions sur des terrains parisiens mais sur le territoire de la commune de Saint-Germain-en-Laye. Ce sont des terrains magnifiquement situés, au nord de la forêt, près d’un étang, et qui à mon avis offriraient toutes les qualités pour accueillir le futur centre.
Canal Supporters - Ce terrain serait pollué, combien de temps la dépollution prendrait-elle, et qui en serait responsable ?
Emmanuel Lamy - Nous n’en sommes pas encore là. Il faut mesurer l’éventuelle pollution. Je ne dis pas qu’il est très pollué, il est éventuellement pollué. De toute façon il n’y a aucun terrain à proximité de Paris d’une cinquantaine d’hectares qui soit libre d’un claquement de doigts. Donc il y aurait éventuellement une dépollution à faire, mais nul ne sait actuellement son importance, donc on va faire des sondages. Le coût de la dépollution resterait de toute façon marginal par rapport au coût de construction du centre d’entrainement. Cela ne me paraît pas être un problème. »
Est également sur les rangs Poissy avec la Ferme du Poult.

Quelles sont les chances de Louveciennes avec les terrains de Villevert (qui appartiennent à la société LD Investissement) ? Difficile de les apprécier. Parmi les atouts du terrain du 22 hectares, il est disponible (moyennant finances et modification du projet de PLU), est à proximité du Parc des Princes, et de la Forêt de Marly, certains ajouteront, avec ironie, la présence du fameux Château Louis XIV, idéal pour les réceptions…….

A moins que le propos de Raphaël dans lequel il accuse la majorité du conseil municipale, d’agir dans « un déni récurrent de la démocratie » soit une profonde critique de la démocratie représentative, ce dont je doute, et qui de toute façon est hors sujet.
J’ai du mal à saisir comment il peut porter une telle accusation alors que la majorité du conseil municipale a été élu démocratiquement !
Le principe même de la démocratie représentative constite pour les citoyens à déléguer l’exercice de la souveraineté à leurs élus. Donc inutile de soumettre le PLU à un référendum communal pour faire respecter la démocratie.
Par ailleurs, et cela est aussi valable pour ayovi, je trouve que vos propos manquent cruellement de décence, et comme cela à été déjà souligné ils n'ont vraiment rien a faire ici en l'état.

Charles, Je vous rappellerai que la majorité aux élections municipale n'était que relative et n'exprime pas l'avis de la majorité des citoyens de Louveciennes, mais l'avis de la plus grosse minorité.

Quand je parle de "déni récurrent de démocratie", ça concerne les divers réunions publiques et autre "atelier de travail". Rien n'a été mis en œuvre pour que l'avis des Louveciennois soit pris en compte.

Un exemple, sur le PLU, le presbytére se trouve toujours dans le "linéaire commerciale" de la place de l'église malgré de nombreuses demandes. Je ne pense pas que la question fasse débat parmi les Louveciennois. Il faut corriger le PLU sortir le presbytère du linéaire. Cela n'apparait pas non plus dans le rapport du commissaire enquêteur.

On peut multiplié les exemples : Les Plains-champs, un projet imposé par le Maire, sans prise en compte de l'avis des citoyens. Vous allez me dire, "mais il y a un travail de concertation avec les ateliers thématiques"... Au final : la surface habitable à diminué ? non. le "gabarit" ou cos a été adapté ? non. Le processus de conception remis en cause ? encore moins. Et ce n'est pas fautes à une "légère" oppositions de la part de certains citoyens. De toutes manières ces ateliers n'engagent aucunement les réalisations futures qui seront décidés par le regroupement de promoteurs.

Alors si, pour vous, la démocratie, la participation des citoyens, qui légalement devraient être au cœur de ces processus concertations, se limite à choisir la couleur de la moquette, je crains que nous n'ayons pas les même valeurs.

"déléguer l’exercice de la souveraineté à leurs élus", certes mais comme me disais un de mes instructeurs à l'armée "La confiance n'exclut pas le contrôle.". On n'est pas citoyen que le jour des élections au grand désespoir de certains.

Vous êtes en contradiction en affirmant que « rien n’a été mis en œuvre pour que l’avis des Louveciennois soit en pris en compte » alors que vous reconnaissez l’existence des réunions publiques et d’ateliers de travail. Il me semble que réunions publiques et atelier de travail sont bien deux façons de d'écouter l’avis des Louveciennois. D’autant plus que le PLU est un travail mené de longue haleine, la mairie est dessus depuis 2008, et à ma connaissance sa philosophie à beaucoup évolué, justement sous l’influence de l’avis des Louveciennois.
Pour ce qui est des Plains champs il n’y a pas l’ombre d’un doute sur le fait que le projet a connut des évolutions tangibles aussi, évolution qui justement touchent à la surface habitable & co.
Quant à la question de la démocratie, il ne s’agit pas d’une question de valeur mais de définition du régime en place, or il se trouve que le système en question est un système représentatif que l’on le veuille ou non, régime que Pierre Avril et Jean Gicquel (deux éminents constitutionnalistes) définissent comme le « mode d’exercice de la souveraineté (…) consistant pour les citoyens à le déléguer à leurs élus ».
Évidement cela n'est pas une invitation à se préoccuper des questions publiques qu'en période électorale et justement pour satisfaire cela la mairie à offert la possibilité au citoyens de s'impliquer dans les projets évoqués.
Donc parler de déni de la démocratie et appeler à un référendum communal est excessif, compte tenue du régime et l'attitude de la mairie plus que conciliante.

Ce que je retiens de l’interview de madame Pozzo-Deschanel, très intéressante, c’est qu’il faut ATTENDRE avant de voter le PLU Attendre que LE PROJET VILLEVERT SOIT DEFINTIVEMENT BOUCLE, ACTUELLEMENT ON EST DANS LE BROUILLARD LE PLUS COMPLET

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

décembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook