« Révélation de deux comiques | Accueil | Un conseil municipal de nature très administrative »

31 mai 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

François - Pour info, nous travaillons actuellement avec un musée US qui présentera une magnifique expo en 2014 aau Grand Palais où seront présentés de magnifiques portraits de Mme Vigée Le Brun qui n'ont jamais été exposés auparavant.
Grâce à l'action de Mme de Bailliencourt que nous avions alertée la tombe de l'artiste dans les cimetière des Arches va être remise en état.

Il s’agit là de deux excellentes nouvelles.

L’intérêt des Américains pour Madame Vigée Le Brun ne se dément pas. Tout un mouvement existe outre-atlantique : expositions, acquisitions de tableaux pour leurs musées, articles d’experts, sites internet,…
Qu’une exposition puisse se dérouler à Paris en 2014 (avec les conseils précieux de Jacques et Monique Laÿ) est à saluer. Nous aurons bien entendu l’occasion d’en parler.

La deuxième bonne nouvelle est l’engagement pris par le maire-adjoint chargé de la Culture, Mme de Bailliencourt, de remettre en état la tombe de Mme Vigée Le Brun. Dans le même esprit, Il serait également souhaitable de cacher cette hideuse clôture en béton qui cerne une partie de l’ancien cimetière. La ville de Louveciennes possède une remarquable équipe de jardiniers qui pourrait certainement végétaliser cette horreur. De l’autre côté du mur, il y a les ateliers municipaux qui « squattent » les Arches et il est dommage à cet égard de ne pas avoir prévu dan le PLU un autre terrain pour ce type d’installation. Mais ceci est une autre histoire.

Dans la rubrique "améliorons les abords du Cimetière", il serait bon de penser à enfouir les réseaux aériens Télécom sur l'Allée des Arches (enfouissement d'autant plus justifié que l'allée est située juste en dessous d'un monument historique...).

Je pensais que l'actuel château des Sources (Résidence Dauphine) était l'ancienne maison d'Elisabeth Vigée le Brun. Apparemment pas. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce château (actuellement transformé en 8 appartements)? Merci.

La résidence de Madame Vigée Le Brun, acquise en 1810 et occupée durant la belle saison jusqu’en 1841, n’existe plus.
A la mort de l’artiste, c’est sa nièce qui en hérite. La résidence est vendue en 1852 au baron Eugène Grillon Deschapelles qui à son départ de Louveciennes, en 1860, la cède à un banquier, Auguste-Barthélémy Thelier. En 1868, celui-ci fait raser la demeure et fait édifier « un château », achevé en 1871 et qui existe toujours.
Toutes ces informations et bien d’autres, vous les retrouverez dans l’ouvrage de Jacques et Monique Laÿ, "Louveciennes mon village".
Dans la série d’articles que nous préparons sur Madame Vigée Le Brun, nous aurons l’occasion de revenir plus longuement sur son séjour à Louveciennes.

Merci pour ces précisions.

Savez-vous s'il est prévu une mise à jour de de l'ouvrage "Louveciennes, mon village".

Beaucoup de choses se sont passées depuis 20 ans.

Merci.

Antoine.

Jacques et Monique Laÿ ont bien rédigé une suite à leur classique
"Louveciennes, mon village". mais la recherche d'un éditeur fiable s'avère difficile. Aucune date de publication n'est pour le moment arrêtée, et c'est bien dommage.

Geneviève HAROCHE-BOUZINAC donnera une conférence à Louveciennes
samedi 16 février 2013 à 15 heures - Salle Renoir

Les inscriptions se font auprès de
Claude Quincerot : 01 39 69 92 64

info@cghlouveciennes.fr

La conférence est organisée par le Cercle généalogique et historique de Louveciennes.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

octobre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook