« Municipales 2014 : Villevert, un projet en marche ou à l’abandon ? | Accueil | Municipales 2014 : Entretien avec Pierre-François Viard (2) »

19 mars 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

"Ces logements pourront être réalisés sous forme de petites résidences parfaitement intégrées dans le paysage urbain de notre village comme cela a été fait jusqu’en 2000 avec la quinzaine de résidences existantes réparties sur Louveciennes."

Pourquoi s'arrête-t-il à 2000 ? Pourquoi choisit-il 'par hasard' la fin de mandat de son mentor, pour ne pas dire son maître (comble pour un vétérinaire), Pierre Lequiller ? Dans sa mauvaise foi, Monsieur Viard est incapable de reconnaître que cette politique en matière de logements sociaux s'est poursuivie entre 2001 et 2014, notamment par la réhabilitation de logements existants.

Bref, c'est bien de critiquer tout, en long en large et en travers, mais le discours de Monsieur Viard gagnerait à reconnaître le positif, les points positifs du bilan de l'équipe sortante (il y en a forcément sinon il n'aurait pas pris dans son équipe Pozzo Deschanel, qui a fait le PLU (projet auquel il s'est opposé -> merci la cohérence !)).

Un manque cruel d'honnêteté intellectuelle. Espérons que les électeurs ne seront pas dupes dimanche.

Il ne faut oublier que si le projet Villevert traine c'est principalement à cause de Monsieur Viard qui a ouvert le "boite de Pandore" le jour où il a cru être le plus intelligent en prenant contact avec le préfet pour lui demander son avis sur le site. Réponse du préfet 1000 à 1500 logements. Depuis la Mairie répare les pots cassés!
Attention le site de Villevert ne rapportera pas un centime à la commune mais à la communauté d'agglomération. S'il ne sait pas ça, c'est grave.

Ce qui manque à M Viard c'est une assemblée qui lui pose de vraies questions et en particulier, des "comment comptez vous faire? " Il nous révèle dans cette interview vouloir construire 159 logements dans les 6 prochaines années. mais où monsieur Viard? chaque louveciennois est concerné par ce projet car il le fera dans le périmètre actuel de la ville; alors où?
Il dit que les "plains champs" seront quoi qu'il en soit vendus ...même si les promoteurs désabusés par le recours déposé par des riverains perdent patience et quittent le projet ( ils en ont le droit) ...pourtant il s'était opposé au projet au départ estimant qu'il était préférable d'attendre de savoir combien de logements seraient construit à Villevert avant d'en mettre sur cet ancien terrain de plein air..aujourd'hui il trouve nécessaire de vendre ces "bijoux de famille " pour financer les investissements futurs et rembourser notre dette..quid de son engagement à respecter une densification modérée?
Villevert c'est un autre dossier qui dépasse ses compétences. Il parle et crie au scandale mais qu'a t'il fait pendant cette mandature? aucun dossier sur son site "osons" n'a été consacré à ce projet.Il veut mettre en place une "méthode de travail". le propriétaire est sûrement ravi de l'apprendre.

Il n'y a pas de blocage de l'Etat puisqu'il avait possibilité de préempter lors de l'achat par Unibail et il ne l'a pas exercé.
Comme indiqué par Mr Viard, la construction d'un tel projet prend du temps et il est logique que les orientations générales apparaissent un an après l'achat.
La concertation avec les Personnes Publiques Associées a déjà eu lieu et s'est effectivement traduite par des avis négatifs dans le cadre du PLU: les arguments opposés alors ont été pris en compte, notamment le refus de l'Etat d'y voir 60% de logements sociaux, ce qui nous aurait aidé à la convergence SRU: une fois cette possibilité écartée, on ne voit pas bien comment Villevert pourrait "desserrer l’étau de l’exigence croissante en logements sociaux", surtout que Mr Viard dit vouloir respecter la volonté de "nos grands Elus"!
Un éventuel avis négatif de l'Etat sur la déclaration de projet devra être justifié par d'autres arguments dont on pourra s'étonner qu'ils n'aient pas été mentionnés précédemment.
Les études d'impact nécessaires à la déclaration de projet sont déjà engagées, et leurs recommandations seront disponibles pour la concertation prévue en juin.
C'est la commune qui est aujourd'hui l'acteur principal, puisque la déclaration de projet est un document public: c'est bien ce moyen que nous utilisons pour contraindre le propriétaire à prendre en compte les intérêts des Louveciennois, qui pourront de plus s'exprimer directement.
Sur ce plan, il nous faut traiter globalement l'usage du terrain: le fait de laisser une réserve foncière dont l'usage resterait incertain n'est pas compatible du "périmètre d'attente", dont la sortie suppose un projet global validé.
Le permis de construire est l'affaire du propriétaire: au vu des frais qu'il a déjà engagés, chacun comprendra son objectif de fin 2014, soit 2 ans après achat, comme aux Plains Champs... Les Louveciennois sont plus intéressés par la Qualité du projet que par la date du Permis, et il ne s'agit donc pas d'une promesse électorale!
Il pourront donc s'impliquer largement dans la démarche méthodique mise en oeuvre pour construire ce beau projet.

La rédaction va mettre en ligne aujourd'hui dimanche au moment de la fermeture des bureaux de votes les commentaires qui nous ont été adressés entre samedi 0h00 et dimanche 20h00 et mis en attente.

C'est assez rigolo que Caroline de Bailliencourt signe "Iznogoud" ...

Bien tenté mais perdu, je ne suis pas Caroline de Bailliencourt .... ni d'ailleurs un élu ... allez cherchez bien !

Longtemps je me suis tue ...
Au momment où mr Vanhoelleke va peut-être repasser, je ne peux pas m'empêcher de m'indigner de voir sur sa liste une personne de l'école que fréquentent mes enfants et qui s'auto-proclame "membre de l'APEL".
Cette personne n'est en aucun cas membre du bureau de l'APEL, c'est son mari ! Elle est simple cotisante d'office, comme tous les parents d'élèves de l'école.
Ce n'est pas pour dénoncer, mais quant on prend de telles libertés avec la vérité sur sa propre personne, que penser des idées qu'on defend ?

C'est un peu tiré par les cheveux votre remarque "maman en colère". Vous aurez mal compris. De toute façon, c'est monsieur , c'est pas madame...bon. Ils habitent ensemble et élèvent leurs enfants? monsieur n'a pas décidé, je pense, de cette mission au sein de l'APEL sans l'accord de madame. A moins que madame cherche à voler la vedette à monsieur en s"auto proclamant membre du bureau de l'APEL? bref, c'est troublant mais sans gravité. En tout cas, de là à parler de "vérité"

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

mars 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook