« L’audit financier nous promet des temps difficiles | Accueil | Après la décision du Conseil d’Etat »

20 décembre 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Joffre a été relevé fin 1916 parce que le gouvernement et l'opinion ont commencé à s'émouvoir devant les massacres (il n'y a pas d'autre mot) de soldats français et anglais (la "bataille des frontières et la Somme furent des abattoirs...) La victoire de la Marne-1 fut facilitée par les hésitations de l'état-major allemand à foncer sur Paris après les terribles défaites françaises subies dans le Nord et en Belgique (les 28 et 29, plus de trente mille morts français en deux jours, le "record" de toute la guerre de 14-18), par l'habile retraite dirigée par le général Lanrezac (qui a sauvé les débris de l'armée du Nord, - mais envers lequel on n'a guère manifesté de reconnaissance : il avait "patroné un recul", contrairement à l'idéologie de Joffre !), et par le retrait - juste avant la Marne - d'un corps d'armée allemand immédiatement dirigé vers la Prusse-Orientale, pour affronter l'armée russe, qui a, par la suite, été écrasée à Tannenberg.

Plus que le résultat d'une habile manoeuvre franco-anglaise, la victoire de la Marne-1 a été en partie favorisée par les rivalités et les hésitations contradictoires de l'état-major allemand. Quant aux taxis de la Marne, il semblerait qu'ils n'aient pas joué le rôle presque légendaire qu'on leur a attribué... Finalement, les pioupious ont durement trinqué..., victorieusement...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

avril 2018

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook