« Jeux de lumière | Accueil | L’élaboration du budget 2016 en mode participatif »

31 janvier 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour.

Très bon article.

Il y a une faute dans (1). C'est "Montbuisson" et non "Maubuisson".

Dans un village à côté de Saint Omer (Nord Pas de Calais Picardie), il a été trouvé un remplaçant au médecin généraliste.

Pourquoi Monsieur Viard n'y arrive-t'il pas ?

Un des médecins généralistes du centre médical près de la Poste a dû s'y prendre assez tardivement pour espérer retrouver un remplaçant.

Pour inciter à l'installation d'un médecin généraliste il ne pourrait y avoir des incitations fiscales pendant plusieurs mois ?

Heureusement qu'il il y a le centre médical dans le centre ville de Bougival ainsi que des médecins à la résidence des 3 forêts à Bougival.

Comment comprendre qu'une généraliste à Louveciennes demande 23 euros pour une consuktation alors qu'un autre réclame 50 euros. Medecine à deux vitesses ?

Déserts mécicaux
Le Conseil national de l’ordre des médecins vient de publier un Livre blanc « Pour l’avenir de la santé, de la grande consultation aux propositions ».
Il tire le bilan d’une enquête effectuée auprès des professionnels, médecins mais également d’une cinquantaine d’acteurs de la santé – responsables syndicaux, présidents des autres ordres mais aussi mutuelle, association de patients.

https://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/cnom_lb_grande_consultation.pdf

Nous aurons l’occasion d’y revenir.

Bonjour.

Trës bonne remarque Juliette.

Il doit y avoir une explication par rapport au loyer et aux charges mais cela ne fait pas tout.

Surtout que la base de remboursement de l'assurance maladie est de 23 €. Et 50 € la consultation pour un généraliste c'est exorbitant et c'est le prix d'un spécialiste.

Le mieux est de comparer le prix des consultations sur http://www.ameli.fr (rubrique annuaire santé)

Juliette tant que des personnes paieront un médecin généraliste 50 € pourquoi se priverait-il ?

Si tout le monde allait voir un généraliste prenant 23 € peut-être que le généraliste à 50 € baisserait son tarif et sa marge.

Comme tout il faut comparer et aller au meilleur prix/prestations.

Bonjour.

A propos de la cérémonie des voeux du maire, il a été mis un montage qui est indiqué mais qui est quand même de la manipulation.

C'est pour éviter ses bafouillages.

Je crois que c'est la 1ère fois que l'on voit cela. Incroyable !

http://www.mairie-louveciennes.fr/index.php/Accueil/accueil?idpage=448&idmetacontenu=4543

https://www.youtube.com/watch?v=gmR9sS3v9Fg

Vincent, je ne comprends pas pourquoi vous vous prenez au maire qui s’exprime avec clarté et dont la diction est agréable à l’oreille. Cela nous change agréablement du prédecesseur dont l’art oratoire était calamiteux.
Alors si on élimine au montage quelques petites scories ce qui ne change rien au message, pourquoi pas. Les chaînes de télévision le font journellement sans qu’il yait grand chose à redire….

Bonjour.

Pour comparer les tarifs des généralistes et des spécialistes (ainsi que la base de remboursement de la sécurité sociale), il y a http://annuairesante.ameli.fr/

@Philippe, je trouve que la diction du maire n'est pas aussi bonne que l'ancien maire. Question d'appréciation.

Bonjour

A 23€ la consultation de 20 mn pour un acte de qualité interrogatoire, examen, prescriptions, explications et conseils...cela fait 70€ de l'heure. Les charges de toute profession libérale (avant impôts) étant de 40 à 50%, il reste donc 35 à 40€ de l'heure. Et vous voulez trouver des généralistes avec de telles rémunérations??
Le sujet de désertification médicale est grave+++il ne semble guère intéresser les lecteurs de la Tribune (hormis les tarifs). Les médecins du centre de Bougival ne sont plus tout jeunes, ceux de Louveciennes encore moins, sauf le Dr Livolant qui va se retrouver bien seule dans peu de temps - si elle reste!- C'est non seulement désolant mais catastrophique!

@ mon analyse

Exact. La plupart des jeunes médecins généralistes ne veulent plus exercer en libéral (salaire pas très élevé pour beaucoup d'heures).

Le regroupement dans un centre médical est une solution et avec l'embauche d'un ou d'une secrétaire pour gérer tout l'administratif cela permettrait aux médecins de prendre plus le temps avec les patients.

Pour inciter les médecins généralistes à s'installer là où il y a des besoins il faut une attractivité au niveau des loyers et aussi moins de cotisations afin de donner de l'oxygène.

Et si la mairie embauchait un druide comme en Bretagne ?

http://www.lepoint.fr/societe/faute-de-medecin-la-mairie-bretonne-recrute-un-druide-17-03-2016-2026042_23.php#xtor=CS3-190

C'était trop beau pour être vrai mais il s'agissait d'un canular (pour l'embauche du druide) pour dénoncer les déserts médicaux.

http://news.radins.com/actualites/faute-medecinville-embauche-un-druide,20329.html

La désertification vue à travers un film

Après le succès public de son film « Hippocrate » (près d’un million d’entrées), Thomas Lilti vient de signer la mise en scène de « Médecin de campagne » qui est actuellement sur nos écrans.
Ce beau film raconte l’histoire d’un médecin rural (François Cluzel) à qui on vient de diagnostiquer une tumeur et qui est obligé de se faire assister par une collègue venue de la ville (Marianne Denicourt). Dans une interview donnée au JDD, parlant de Cluzel, Thomas Lilti dit qu’il « rêvait d'un grand acteur populaire pour jouer un toubib à l'ancienne qui crée du lien social dans des zones où les gens sont abandonnés. » Quant à Marianne Denicourt, il a écrit le film pour elle.
Avec « Médecin de campagne », Thomas Lilti voulait « parler d'une médecine qui soigne, évoquer des gens qui nous ressemblent avec un souci de romanesque sur fond de désertification. On forme plus de praticiens qu'il y a vingt ans, mais quand 8 sur 10 s'installaient en libéral, ils ne sont plus que 2 sur 10 désormais. »
Et comme nous le disons dans notre article, la question de la désertification ne concerne pas seulement la France profonde.

La solution (déjà mise en pratique ailleurs) c'est que l’Hôpital Mignot salarie des médecins (2/3) exerçant à Louveciennes, de façon a désengorger son service des urgences, en partenariat avec la CAF qui ferait aussi des économies de transport en ambulance.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

mai 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook