« La relance du programme immobilier Aqueduc/Coeur Volant | Accueil | Le programme immobilier Aqueduc/Coeur Volant : les critiques »

23 août 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Outre la densification d'un bel endroit calme, un aspect crucial de ce projet est mentionné à la fin de l'article: "aucune étude n’a été faite - et c’est un exemple - sur l’afflux d’une centaine de véhicules supplémentaires sur des voies étroites et encombrées".

Il aurait fallu commencer par ça, bien évidemment. Ceci dit, une étude ne changerait pas grand chose: la géographie des lieux se prête très mal, voire pas du tout, à du trafic automobile.

La même banalité effrayante que la résidence Impressions et la résidence Sisley sur la route de St Germain (RN 186) ou bien celle du bas du chemin de Prunay (les Vallées).

Au nom de la CCU (qui a succédé à MOA), Hervé Jobbé-Duval, son Président, a également introduit un recours gracieux contre le vote du conseil municipal autorisant le maire à céder un terrain communal au bailleur social Domnis afin que celui-ci réalise 63 logements sociaux sur le site Aqueduc/Coeur Volant.
Ses arguments pour contester ce vote sont notamment les suivants : le non-respect de l’accord partenarial signé entre la Ville, Domnis et MOA, l’existence d’un permis de construire rétabli par le Tribunal administratif au profit des Jardins de l’Aqueduc, la faiblesse du prix de cession, les frais d’études engagés par MOA et la SCVV Les Jardins de l’Aqueduc et non payés,…
Des riverains ont également transmis en mairie un recours gracieux.
Il est fort probable que le maire rejettera les divers recours gracieux. On verra alors si la CCU, l’association Racine, les riverains concernés s’engageront sur la voie contentieuse.
En tout état de cause il serait souhaitable pour le débat que le maire apporte ses réponses aux arguments développés par les requérants dans ces divers recours gracieux. Bien que cela soit peu probable, on pourrait alors assister à un rapprochement des positions.

Bonjour,
l'étude d'Artène et Niez est elle disponible ? Pourriez-vous la publier ? Cela peut être intéressant en plus des conclusions de voir les plans proposés.

L'article de La Tribune de Louveciennes s'appuie largement sur les études produites par les cabinets Artene et Niez Studio.
Le dossier complet peut être obtenu de la Mairie.
Les conseillers municipaux ont été destinataires de ce dossier.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

novembre 2022

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
Twitter_bird

Retrouvez-nous sur Facebook